Accueil / Enseignements / Les enseignements CERES / Descriptif détaillé / Ateliers / Transition agroécologique : quels bien (mal)-êtres pour les agriculteurs et (...)

Transition agroécologique : quels bien (mal)-êtres pour les agriculteurs et les agricultrices ?

Atelier "Transition agroécologique : quels bien (mal)-êtres pour les agriculteurs et les agricultrices ?"

Organisation : Corinne Robert, Claire Bouillot, Marc Fleurbaey

Dates  : S2, mardi de 12h30-14h, à partir du 6 février

Salle : Salla Cavaillès (45 rue d’Ulm) le 5 mars.
Puis, salle 305 (au 46 rue d’Ulm), sauf le 26 mars (où l’atelier se tient en salle 216), et le 28 mai (où il se tient en salle 324)

Résumé

Malgré une pression politique et sociétale la transition agroécologique tarde à se déployer dans les territoires français. De nombreuses hypothèses sont proposées pour expliquer ce changement difficile. Les verrous sont nombreux : ils sont techniques, cognitifs et sociaux et dépendent des territoires et des situations personnelles des agriculteurs et des agricultrices. Mieux comprendre comment les agriculteurs vivent leur système agricole est une clé pour promouvoir un tel changement de modèle.

En particulier, le système agoécologique par ses liens renouvelés à la biodiversité et au contexte et acteurs locaux notamment demande des changements assez profonds du travail, des liens sociaux et des imaginaires associés au travail d’agriculteur.rice.

Nous proposons de travailler sur les facteurs de bien-être (mal-être) associés à ce changement de système agricole. Pour cela, nous réfléchirons tout d’abord collectivement à différents indicateurs possibles, puis les étudiant.e.s développeront un travail d’enquête auprès d’agriculteur.rice.s pour tester ces indicateurs et mieux comprendre ces transformations.

 

Programme détaillé en 2024 : en cours d’élaboration